Royal App Force : apporter le jeu et le challenge dans l’entreprise

11.10.16

Moins de deux ans après sa création, Royal App Force a été vendue à Efficy, société belge qui commercialise une solution CRM et compte une centaine de personnes, soit 20 fois plus que la jeune start-up liégeoise. Multipliant les succès dans le digital depuis 20 ans, Dominique Mangiatordi avait fondé Royal App Force avec l’idée de la revendre à un acteur en recherche d’innovation. Pari tenu plus vite que prévu !

royal-app-air-force

Le management par le jeu est son nouveau dada. Au travers de ses expériences dans le management commercial, Dominique Mangiatordi a pu constater la puissance du jeu comme levier de motivation. S’inspirant des applications pour sportifs, en plein boom depuis quelques années, il a eu envie d’apporter le jeu dans les entreprises pour améliorer la performance des collaborateurs. Peak Me Up, devenue l’application-phare de Royal App Force, vise les commerciaux. « Aujourd’hui, chacun cherche constamment à s’évaluer. C’est plus qu’une tendance, c’est une véritable évolution de nos comportements. Et une grande majorité de commerciaux sont motivés par l’envie de surpasser les autres. »

Peak Me Up a rapidement fait ses preuves. A l’été 2016, plus de 3.200 commerciaux étaient présents sur l’application, dont une partie travaillant pour de grosses boîtes comme Belfius, Bacardi, Devos-Lemmens, Allianz… Et d’autres signatures de contrats étaient en cours, annonçant de belles perspectives. « Si cela se concrétise, Peak Me Up deviendra clairement l’un des leaders européens », se réjouissait Dominique Mangiatordi. « La spécificité de Peak Me Up est qu’elle est 100% mobile et ne demande pas d’interface sur ordinateur. Ce choix nous oblige à rester simples. L’autre avantage est que le smartphone, on l’a toujours avec soi. »

Pour se développer, Royal App Force avait procédé à une première levée de fonds de 340.000 € en 2015, dont 165.000 € apportés par Meusinvest. La start-up liégeoise a aussi trouvé du soutien au sein de trois incubateurs : The Family à Paris, P Factory à Marseille, et surtout LeanSquare à Liège. « J’apprécie l’écosystème de LeanSquare et je participe à leurs événements. Cela m’a apporté de nombreux contacts qui me seront utiles pour mes prochains projets. Grâce à l’équipe de LeanSquare, par exemple, Royal App Force a pu participer au concours start-up de Trends-Tendances en 2015 et a été élue meilleure start-up B-to-B. »

Le rachat de Royal App Force par Efficy s’est produit plus vite que prévu, même si Dominique Mangiatordi n’a jamais caché son ambition : « Nos applications ont pour vocation d’être vendues à des acteurs industriels qui cherchent de l’innovation. »

Devenu membre du comité de direction et directeur marketing d’Efficy, il insiste cependant : le succès de Peak Me Up n’est pas tombé du ciel. « Nous sommes dans du B-to-B. Il faut donc prospecter un peu ‘à l’ancienne’ et ouvrir des portes. Beaucoup de start-ups ont des idées mais n’aiment pas la vente. Elles pensent qu’être connues suffira. Or, il faut bien se dire que décrocher un contrat est plus important que de gagner un prix. Une société qui décolle d’un coup par effet viral, c’est une exception ! »