JD’C Innovation : « Nous devions aller vite ! »

22.07.16

En 2006, les Ateliers Jean Del’Cour (entreprise de travail adapté) ont créé JD’C Innovation, une filiale qui réalise des pièces en matériaux composites, de l’assemblage multi-matériaux et de l’intégration technologique. Secteurs visés : défense et aéronautique. En 2015, Cide-Socran a aidé celle-ci dans le cadre d’une augmentation de capital.

JDC

Au départ, la société anonyme à finalité sociale JD’C Innovation est née sous l’impulsion des Forges de Zeebrugge, un client actif dans le secteur de la défense qui cherchait une entreprise pouvant satisfaire ses exigences de qualité et de compétitivité.

JD’C Innovation a démarré avec trois personnes et deux objectifs à l’horizon des cinq ans : atteindre un chiffre d’affaires d’1 million € et élargir l’équipe à une dizaine de collaborateurs.  Assez vite, un deuxième client important, dans l’aéronautique, a marqué le début de la success story. « En 2013, nous avons atteint notre objectif, si bien que la question s’est alors posée : ‘est-ce que nous en restons là ou bien continuons-nous à développer l’entreprise et l’équipe, notamment pour les rendre compatibles avec les exigences de l’aéronautique ?’ », raconte Dany Drion, Administrateur délégué de JD’C Innovation.

C’est cette seconde option qui a rencontré la faveur du Conseil d’administration. En 2014, un peu plus d’1,5 million € a été investi dans des installations à la pointe. « Mais nous nous sommes très vite rendu compte que le développement du marché de l’aéronautique allait prendre du temps. Il fallait dès lors que nous prospections d’autres secteurs, que nous augmentions le capital de la société. » La société souhaitait trouver de nouveaux actionnaires, soit dans la défense, soit dans l’aéronautique, afin d’asseoir sa crédibilité dans ces secteurs.

Pour pouvoir présenter aux investisseurs potentiels un dossier digne de ce nom, JD’C Innovation a fait appel à Cide-Socran en juin 2015. Présentation des produits, marchés, ressources, processus industriels, stratégie, perspectives financières, évaluation de la société… Le dossier a été bouclé en deux mois, seulement. « J’ai vraiment été impressionné par la réactivité, la disponibilité et le professionnalisme des personnes avec qui j’ai travaillé », souligne Dany Drion. « Pour nous, il fallait que ça aille vite car 2015 ne s’annonçait pas très bien. Nos marchés habituels s’étaient un peu effondrés et nous voulions trouver de nouveaux actionnaires avant la fin de l’année. »

Dossier sous le bras, JD’C Innovation a démarché quelques sociétés ayant pignon sur rue dans les secteurs ciblés. L’augmentation de capital s’est clôturée fin décembre 2015, avec l’entrée de CMI et de Wespavia, permettant ainsi à JD’C Innovation de tenir ses objectifs. « Il est évident que si nous avions dû faire le dossier nous-mêmes, cela aurait pris plus de temps. Nous n’aurions pas non plus pu le faire de façon aussi professionnelle. Comme le travail était très complet, cela nous a facilité la tâche lors des négociations avec les futurs actionnaires », ajoute Dany Drion.

2016 a vu le retour à l’équilibre et celui des perspectives positives. Si l’entreprise continue sur sa lancée, JD’C Innovation devrait réaliser un chiffre d’affaires de 3 millions € en 2020 et employer une vingtaine de personnes. Pour Dany Drion, la société est en bonne voie pour y parvenir.